Electro // FKA Twigs – LP1

FKA twigs - LP1

Ce qui intrigue, dans un premier temps, c’est cette photo présente sur la pochette du disque. Le maquillage est très présent, brille, donne un aspect encore plus artificiel à un visage qui semble déjà moulé dans la cire. Lire la suite

Publicités

Folk // Tindersticks / Across Six Years Leap Years

Tindersticks_-_Across_six_leap_years_front_1381144258_crop_550x550

C’était un dimanche soir. Un de ces dimanches pluvieux où de toute façon, on ne trouve rien à faire, et on n’a envie de rien. Le week end avait été compliqué, ponctué d’instants légers et aériens pour mieux retomber dans les limbes de la monotonie. Voilà quelques semaines déjà que j’écoutais cet album, qui a l’aspect reposant de la pluie qui s’évapore après l’ondée. La fatigue aidant, je me suis laissé bercer par le rythme doux de l’avancée ferroviaire du retour de banlieue. La lumière du transilien se faisait discrète et légère. Au loin les lumières des pavillons défilaient, apaisant un esprit un peu trop torturé. Les pensées vagabondent, s’envolent au gré de la voix de Stuart Stample, douce, profonde, réconfortante. Lire la suite

Electronica // Clark – Feast / Beast

clark-feast-beast

C’est au coeur de la brume automnale qu’émerge ce nouvel opus de Chris Clark. Cette même brume qui nous enveloppe, nous laisse à peine deviner les contours des paysages, adoucissant les arêtes les plus vives des bâtiments qui nous entourent. Ce n’est pas un hasard si on trouve là la force propice à des éclaircies salutaires. En effet, l’intérêt de ce double album est que la majeure partie des morceaux sont des remixes, savamment dosés par le talentueux musicien, ou par ses amis proches. Lire la suite

Punk Rock // Holograms – Forever

holograms-Cover

Leur concert à l’Espace B m’avait produit un très bon effet : les 4 suédois avaient débarqué directement dans la salle après un retard de vol et n’avaient donc pas pu faire leurs balances. Pendant que nous sirotions nos bières, ils étaient juste derrière nous en train de dévorer le plat de pâtes que leur avait préparé rapidement le chef. Ils se sont réglés en cours de concert, chauffant encore plus un public déjà bouillant de les voir, de partager avec eux. Lire la suite

Electro // Jon Hopkins – Immunity

hopkins_immunity

Il est des artistes qui naviguent dans des eaux inconnues, leur discrétion n’ayant d’égal que leur propension à enivrer un public au travers de créations subtiles et variées. C’est le cas de Jon Hopkins, dont l’album Immunity est passé un peu au travers des sorties du début d’année.

L’objet est joli, l’intention est là. Et elle est respectée. Nous sommes face à un univers complet, louvoyant entre l’ambiant, la deep house et des mélodies envoutantes. Lire la suite

Electro // Holden – The Inheritors

james holden inheritors

James, James, James…

Tu m’as enchanté avec tes premiers albums. The Idiots Are Winning m’avait transporté au fil des boucles répétées, samplées, et resamplées. Cette même récurrence qui caractérise bien ton jeu musical. C’est l’itération systématique qui m’avait aussi marqué lors des écoutes successives de cet album déjà prometteur.  Lire la suite

Ambiant Jazz // Dictaphone – Poems from a Rooftop

dictaphone poems from a rooftop

Dictaphone est ce genre de groupe qui produit peu, mais bien. Le dernier opus, Vertigo II était sorti en 2006. Oliver Doerell et Roger Döring avaient sorti m=Vertigo en 2002. L’un étant attaché à la clarinette et au saxophone, l’autre est beaucoup plus orienté sur les machines et la basse, accompagnés parfois d’Alex Lytse au violon. Leur ambiant jazz est réfléchi, subtil, intelligent, et mérite que l’on s’y attarde un minimum. Le minimalisme de la démarche se ressent au cœur même de leur musique, apportant une douce mélancolie automnale. Lire la suite

Electronica // Himuro Yoshiteru – Our Time Anytime

HIMURO

Nous ne sommes pas ici dans l’electro facile, docile, jouant avec notre appréciation intuitive. Il faut mériter de pouvoir rentrer dans l’univers d’Himuro Yoshiteru, et ce n’est pas forcément donné à tout le monde. Le japonais a beaucoup officié dans l’abstract hip hop, teintant ses productions d’electronica, de drum n bass, de rythmes variables toujours intelligents et propices à de belles découvertes à chaque nouvelle écoute. Lire la suite

Dark Folk // Matt Elliott – The Broken Man

the-broken-man

Nostalgie, tristesse incommensurable, pleurs, heurts, mélancolie, douleur… Ces notions, Matt Elliott les emprunte au fil de ses albums au flamenco espagnol, de même que les arpèges et les rythmiques oppressantes. C’est sous son vrai nom qu’il officie lorsqu’il prend la guitare entre ses doigts. On est d’ailleurs étonné de la qualité inhérente qu’offre un tel prodige hyperactif dans chacun de ses projets.

En l’occurrence, dès les premières syllabes chantées, on oublie complètement les arpèges, présents pour valoriser la voix lancinante du chanteur, les couplets doucereux, langoureux, d’une tristesse infinie sont répétés avec une telle intensité que l’on peine à en assimiler la noirceur. Lire la suite

Folk // A Band Of Buriers – Filth

abob_filth

Ce sont plus des émotions qui me viennent en tête quand je pense à A Band Of Buriers. Pour ce que l’écoute de leur musique me procure. C’est peut être le son du violoncelle, ce clavier lancinant, ou la voix de James Honey, très frontale et psalmodiant son âme, déchirée, à qui veut bien l’entendre. Ce n’est pas gratuit. Cela fait partie d’une mise en scène précise, et si les choeurs prennent place au bon moment, c’est parce que le groupe a la mélancolie dans le sang, telle une condition sine qua non pour en faire partie. Un ressenti de colère, une profonde tristesse à partager, et un morceau nait. Lire la suite